Madame Breitschmid, c’est quoi iTOP?
Cette abréviation signifie en allemand «prophylaxie orale entraînée individuellement». Les cours pratiques et les ateliers organisés sous l'égide d’iTOP permettent l’échange entre les dentistes dans le but de modifier à long terme la compréhension de la prophylaxie.

Que faut-il donc modifier?
La prophylaxie ne commence pas chez l’hygiéniste dentaire ou chez le dentiste, mais chez soi à la maison. Les hygiénistes dentaires peuvent plus qu’uniquement déceler des caries ou mesurer la profondeur des poches des dents. Ils peuvent aider leurs patients d'une manière déterminante en se positionnant par exemple comme entraîneur.

Comment faut-il s’imaginer un séminaire iTOP?
Concrètement, iTOP met à disposition des critères et des techniques qui permettent aux dentistes de mieux choisir les instruments les mieux adaptés au contrôle mécanique de la plaque dentaire du patient. Il s'agit de renforcer la conviction qu’il est possible de conserver ses dents toute la vie. Pour atteindre ce but, la plupart des personnes aux besoins de dentistes qui les guident. iTOP sert à transmettre ces enseignements et à établir un entraînement de prophylaxie individuel.

Et, concrètement?
Les dentistes apprennent d'abord à se brosser les dents et ensuite comment transmettre ces techniques à leurs patients. Nous employons les termes «entraînement» et «instruction». Il est également important de savoir comment motiver les patients. Cela s’apprend aussi lors du séminaire iTOP.

Est-il difficile de dire à des dentistes et des hygiénistes dentaires qu’ils ne savent pas comment se brosser correctement les dents?
Ce n'est pas que les dentistes et les hygiénistes dentaires ne savent pas se brosser les dents. Après tout, tous se brossent les dents plusieurs fois par jour. iTOP pose plutôt les questions: Où et comment as-tu appris à te brosser les dents? Quelle est la dernière fois que quelqu'un a pris le temps de t’aider à perfectionner ta technique de brossage.

C'est sûrement inhabituel?
Oui, en effet. Finalement, le brossage des dents est quelque chose de fondamental qui fait partie de nos habitudes. Qui se laisse remettre en question? Il est aussi possible qu'après des années d'études de la médecine dentaire que le brossage des dents est considéré comme tout simple. Cependant, le brossage des dents est un art comme celui de danser la salsa.

iTOP se veut indépendant des produits utilisés. Cependant, vous avez avec vous toujours des produits Curaprox. N'est-ce pas de la publicité dissimulée?
iTOP utilise des produits Curaprox, car ceux-ci remplissent les hautes exigences des instructeurs iTOP. C'est un partenariat qui durera aussi longtemps que les produits Curaprox rempliront ces exigences. Les retours des participants et des instructeurs sont très importants pour Curaprox et ils sont utilisés pour une amélioration continue des produits.

Dans d'autres pays, les séminaires iTOP sont complets des mois à l'avance, en Suisse c'est moins le cas. Comment l'expliquer?
Il est difficile de répondre à cette question. Les participants des ateliers ont tous les mêmes conditions, ils ont presque tous le même niveau de connaissances. Il ne s'agit donc du fait qu’il existe une demande plus ou moins forte dans certains pays. La différence de fréquence des cours joue certainement un rôle. Je ne connais pas encore les raisons précises et c'est une part importante de mon travail d'en trouver les raisons et d'y apporter des modifications.

Comment est la situation actuelle?
Très satisfaisante, car en Suisse on sent qu'une tendance se développe: une demande accrue pour des séminaires. Et, nous organisons même des cours pour des cabinets entiers. Je ressens que la valeur de l'atelier en termes de positionnement, de formation et aussi de formation d'équipes est reconnue et estimée.

Vous avez étudié l’histoire de l'art. Existe-t-il une relation avec les dents?
Avant iTOP, je pensais: aucune. Maintenant, je sais que le brossage des dents est un art. Et, lorsque l'on commence à s'occuper de la prophylaxie, tout à coup une énorme richesse de possibilités et d'entretiens s'ouvrent qui peut être comparée avec des débats et opinions politico-culturels, par exemple sur des subventions publiques ou des expositions actuelles.

En plus, vous dirigiez une salle d'exposition indépendante pour des œuvres d'art. Y a-t-il à ce niveau des liens communs entre iTOP et la salle d’exposition?
Oui, pour gérer une salle d'exposition, il faut une vision et être convaincu que ce que l'on fait est nécessaire. Le fonctionnement de cette salle ne demande pas seulement du temps et de l'engagement, mais constitue aussi un véritable défi.

Et, comment est-ce avec iTOP?
En fait, c’est identique. iTOP c’est aussi une vision qui demande du temps et qui ne se réalise pas du jour au lendemain.

La vision?
La personne qui le désire doit avoir la possibilité de recevoir des dentistes un entraînement qui lui permet d'entraîner l'hygiène dentaire sous sa propre responsabilité. Ça, c'est la vision. Les hygiénistes dentaires s’acquittent encore mieux de leur responsabilité à aider leurs patients à rester en bonne santé. Pour moi, c'est une belle mission de pouvoir encadrer un réseau international de dentistes prévoyants et de l'agrandir continuellement.

Nous vous remercions pour cet entretien et vous souhaitons tout de bon lors de la réalisation de vos projets!

Contact:

iTOP
Laura Breitschmid
Amlehnstrasse 22
6010 Kriens
Tel: +41 41 319 45 23
Fax: +41 41 319 45 90
info@itop-dental.com
www.itop-dental.com


PRODUITS
Downloads
THÈMES
INSTRUCTIONS
sourire
Interviews