La parole au « Chef »

Mind the gap!
Si vous avez déjà pris le métro à Londres, vous connaissez cet avertissement: ‘Mind the gap!’ Il fait référence à l’espace situé entre le train et le quai.

‘Mind the gap’ est désormais aussi le message diffusé par Curaprox. Pourquoi?

Parce qu’il existe trois types de ‘gaps’, d’espaces ou de lacunes, qui menacent la santé buccale. Et Curaprox aide à venir à bout de ces ‘gaps’:

  • deux espaces anatomiques, d’abord. Le sillon entre la dent et la gencive, le sulcus; et l’espace entre les dents, l’espace interdentaire ou approximal;
  • ensuite, les lacunes dans les connaissances des causes des maladies comme la gingivite, la parodontite et la péri-implantite, ainsi que les lacunes dans les connaissances des conséquences tangibles de ces maladies comme l’infarctus du myocarde, l’attaque d’apoplexie ou l’impotence;
  • et enfin, les lacunes concernant la prévention, la motivation et les soins.

Il est vrai que l’on se brosse les dents de manière assidue. Quotidiennement. Même trois fois par jour. Et cependant, on souffre de caries, de gingivite, de parodontite. Et à 50 ans on a déjà, et très probablement, une ou deux couronnes, trois implants et un risque élevé d’avoir un infarctus du myocarde.

Il s’agit de combler ces lacunes, mais pas avec n’importe quel matériau de substitution. Maos plutôt avec de bonnes connaissances et un bon savoir-faire. Ainsi, la bonne santé de nos gencives, de nos dents et de nos artères qui en découlera nous procurera beaucoup de plaisir tout au long de notre vie.

C’est pour cette raison que maintenant le mot d’ordre est: Mind the gap.

Cordialement
Ueli Breitschmid
Président et CEO
CURADEN AG


De quels espaces ou de quelles lacunes s’agit-il exactement? Pour le savoir, lisez ce qui suit:

Les lacunes en connaissances des patients: personne ne sait à quoi il faut veiller pour garder des dents vraiment propres. La plupart des gens frottent trop souvent et avec trop de pression. Et ils ont appris que les fluorures protègent (or, ils ne le font que s’ils arrivent à atteindre la dent).

Dans tous les cas, les espaces déterminants que sont le sulcus et l’espace approximal ne sont pas ou pas assez soignés. Et autour d’un implant – une lacune supplémentaire – le sulcus doit être encore mieux soigné, car son fluide protecteur ne coule presque plus.

Ou alors, les soins ne sont pas effectués correctement; le fil dentaire blesse la gencive et laisse des cicatrices. Il se tend au-dessus des endroits critiques et ne sert pratiquement à rien. Les brossettes interdentaires sont soit trop petites, soit trop grosses, ou elles ont des soies trop courtes ou trop souples. Et la brosse à dents manuelle? Elle use la dentine et refoule la gencive. Il reste la brosse à dents électrique, mais leurs utilisateurs n’ont pas non plus toutes les connaissances nécessaires: ils utilisent souvent des modèles à oscillations et exercent trop de pression. Leur effet est encore pire que d’utiliser, en mettant trop de pression, des brosses à dents manuelles munies de soies rigides.

Autre lacune en connaissances: les irritations de la muqueuse buccale et les aphtes sont étroitement liées à une substance contenue dans presque toutes les pâtes dentifrices. C’est le lauryl sulfate de sodium (LSS). Une pâte dentifrice sans LSS peut aider les personnes souffrant d’aphtes. Et il y a les lacunes en matière de capacités. A l’université, les dentistes ne reçoivent pas de formation valable en termes de prévention et de motivation pour leurs patients. Oui, franchement, à l’université, les dentistes ne reçoivent aucune formation quant à la prophylaxie. Ils apprennent à forer, à mettre en place des couronnes, etc. Selon les pays et les universités, ils apprennent peu ou pas du tout à se brosser les dents.

Et vous, avez-vous un implant? Ce qui n’est pas communiqué dans ce juteux marché: un implant a besoin de soins encore plus scrupuleux qu’une dent naturelle. Sinon, il faut en poser un nouveau, et ce au même endroit, si c’est encore possible...

Si vous voulez en savoir plus sur les espaces et les lacunes, consultez notre site Internet.

Et si vous souhaitez aborder votre hygiène buccale et votre santé autrement, venez suivre un séminaire iTOP ou prenez rendez-vous auprès d’une hygiéniste dentaire ou d’un dentiste certifié iTOP.

Vous y apprendrez à bien brosser vos dents et à y prendre plaisir.

PRODUITS
Downloads
THÈMES
INSTRUCTIONS
sourire
Interviews