Dentiste U. P. Saxer:
«L’hydrodynamique d’un torrent»

Kriens, Mars 2011 – En collaboration avec CURAPROX, le professeur Saxer vient de développer une tête de brosse conçue pour tirer un meilleur parti de la technologie sonique. Saxer favorisera d’autres projets de recherche pour améliorer encore les brosses à dents soniques.

Dentiste U. P. Saxer: «L’hydrodynamique d’un torrent»

Professeur Saxer, en tant que co-initiateur de la taskforce hydrodynamique sonique, vous vous êtes intéressé de près aux brosses à dents soniques. Quel est leur avantage par rapport aux brosses à dent ordinaires?
Prof. Saxer: Quel que soit le degré de souplesse des soies, la plupart des gens exercent une pression excessive sur les dents et les gencives, provoquant ainsi des dégâts inévitables. Avant de savoir se brosser les dents correctement avec une brosse à dents ordinaire, il faut s’exercer longtemps. Même les professionnels de la santé dentaire ne le font pas toujours bien. En revanche, le maniement de la brosse à dents sonique est d’une extrême facilité. Il suffit de la tenir sur la dent, sans pression aucune. Inutile de décrire un mouvement. La brosse à dents sonique se charge de tout ou presque. Le risque de blessure est nul. Un nettoyage efficace et fiable des dents et des gencives est assuré en toute sécurité.

Il existe également des brosses à dents avec des soies à mouvements oscillatoires. Que faut-il en penser? En quoi se différencient-elles des brosses à dents soniques?
Le dentiste utilise pour le nettoyage ou le polissage professionnel une brosse rotative en forme de coupe. Il veille consciencieusement à ne pas blesser les gencives. C’est pour cette raison que les brosses à dents électromécaniques courantes utilisent les mouvements oscillatoires de la petite tête sphérique. Ainsi, le risque d’endommager les dents par rapport à la brosse rotative est réduit au minimum. Ce type de brosses à dents nettoie très efficacement. Elles cachent néanmoins un potentiel non négligeable d’abîmer les dents, et surtout lorsque les utilisateurs pressent trop fort, souvent et longtemps. Les conséquences: des gencives et des collets abîmés. La brosse à dents sonique ne comporte pas ce risque, car ses pulsations s’estompent en pressant. L’avantage de la brosse à dents sonique repose, à part l’effet mécanique normal , sur l’effet de nettoyage hydrodynamique. Les soies entraînent les fluides buccaux dans les fentes et les espaces interdentaires que les soies ne peuvent pas atteindre.

En quoi consiste l’action hydrodynamique?
L’action hydrodynamique rappelle un torrent . On pourrait la décrire ainsi: pendant le brossage, il se forme dans la bouche un mélange de salive, d’eau et de dentifrice. La brosse à dents sonique transforme d’une certaine manière ce mélange en rivière sauvage, avec ses rapides et ses cascades. Avec plus de 30 000 oscillations à la minute, la brosse à dents sonique génère de fortes turbulences dans ce mélange salive-eau-dentifrice. Compte tenu de ces turbulences, le mélange vient frapper la plaque avec une vitesse très élevée entre les dents, permettant ainsi son élimination dans les espaces inaccessibles pour les soies. Les brosses à dents soniques exercent leur action non seulement dans les zones en contact avec les soies, mais aussi dans les zones de projection du mélange salive-eau-dentifrice. C’est un traitement impitoyable pour la plaque dentaire, mais néanmoins doux pour les dents et les gencives.

Quelle est la particularité de la brosse CURAPROX Hydrosonic?
«Hydrosonic» est l’abréviation de «brosse à dents sonique hydrodynamique» et la CURAPROX Hydrosonic porte bien son nom. Elle est dotée d’un puissant moteur à l’origine d’un nombre d’oscillations très élevé pour exploiter pleinement l’effet hydrodynamique. De plus, la tête de brosse Hydro Power est pourvue de soies spéciales, disposées de façon à renforcer cette action. Le mélange salive-eau-dentifrice peut donc éliminer avec une efficacité particulière la plaque sur les implants, entre les dents et derrière les bagues. La tête de brosse dispose par ailleurs de touffes de soies plus hautes pour le maintien d’une distance suffisante entre la face de la dent et les soies. Ces soies plus courtes peuvent donc osciller librement et conférer à la salive l’hydrodynamique souhaitée, tandis que les soies plus longues viennent se glisser à l’intérieur des niches de rétention et des espaces interdentaires, pour infliger à la plaque un traitement impitoyable avec plus de 30 000 oscillations par minute.

Quelle est la spécificité des soies?
La plupart des brosses à dents soniques, même dans les gammes de prix supérieures, sont équipées de soies en nylon, une matière relativement souple, qui retient l’eau. Les soies de la brosse CURAPROX Hydrosonic, en revanche, sont en CUREN®, ce qui les rend relativement plus rigides et, de ce fait, plus élastiques. Cette rigidité permet de retransmettre totalement au mélange salive-eau-dentifrice l’énergie produite par l’Hydrosonic. Un processus optimal pour l’action hydrodynamique. Les soies en CUREN® ne retiennent pas l’eau. Même mouillées, elles conservent donc leur rigidité et leur élasticité. Un aspect particulièrement important pour l’effet hydrodynamique puisque l’oscillation est pleinement retransmise au mélange salive-eau-dentifrice. Ce mélange génère ainsi une force élevée, tout en ménageant les dents et les gencives.

Quelle est l’utilité des biseaux sur le manche de la CURAPROX Hydrosonic?
Ces biseaux aident à tenir l’Hydrosonic suivant l’inclinaison souhaitée. Il est important d’orienter la brosse à dents sonique suivant un angle de 45 degrés et de l’appliquer doucement, avec une moitié des soies en contact avec les dents, et l’autre avec la gencive. Vous devez déployer la même légèreté que si vous teniez l’archet d’un violon, sans pression et presque sans mouvement. Cette position assure le nettoyage du bord gingival et des éventuelles poches parodontales. Les biseaux de la CURAPROX Hydrosonic participent donc à l’efficacité du brossage. C’est une aide très simple, mais extrêmement performante.

L’apprentissage de cette technique est donc relativement rapide?
Oui, et les novices peuvent opérer tout d’abord suivant un angle inversé de 45 degrés, en écartant la brosse de la gencive, au lieu de la maintenir contre la gencive. Au début, cela permet de s’habituer au léger chatouillement provoqué par la brosse. Si j’avais trouvé cette astuce plus tôt, j’aurais certainement adopté rapidement la brosse à dents sonique. Les utilisateurs confirmés maintiennent la CURAPROX Hydrosonic sur la gencive et la laissent accomplir son ouvrage sur la dent pendant quelques secondes, avant de passer à la dent suivante. Un léger basculement est conseillé pour permettre aux soies de se glisser un peu plus profondément dans les espaces interdentaires. Un seul basculement vers l’avant, tout en douceur, et un autre vers l’arrière, tout aussi lentement.

A qui s’adresse la CURAPROX Hydrosonic?
La CURAPROX Hydrosonic s’adresse à tous ceux qui attachent de l’importance à une bonne hygiène bucco-dentaire, y compris les enfants et les adolescents. La brosse à dents sonique est aussi l’alliée des porteurs de bagues et d’implants. Les implants et les bagues exigent un nettoyage particulièrement minutieux pour atteindre toutes les niches de rétention. La solution la plus simple, la plus sûre et la plus efficace réside dans la brosse à dents sonique, la CURAPROX Hydrosonic en particulier.

La CURAPROX Hydrosonic est fournie avec des brossettes interdentaires. Pour quelle raison?
La brosse à dents sonique présente un autre avantage: grâce à son action hydrodynamique, elle agit aussi dans les espaces interdentaires lorsqu’elle est appliquée sur la face interne et sur la face externe. La CURAPROX Hydrosonic excelle ici tout particulièrement. Cependant, la plaque dentaire risque de s’installer entre les dents, car de petites niches de rétention demeurent inaccessibles pour la brosse à dents sonique, aussi performante soit-elle, et cela en dépit de son action hydrodynamique. Afin d’exclure le risque de carie ou d’inflammation gingivale, un nettoyage professionnel des espaces interdentaires est vivement conseillé, notamment si la personne a passé l’âge de 30 ans, ou si elle a déjà eu une gingivite, une parodontite ou des caries. Par conséquent, il est recommandé de traiter les espaces interdentaires une fois par jour, de préférence le soir avant de se brosser les dents. Egalement utilisées par les professionnels, les brossettes interdentaires CPS «prime» donnent d’excellents résultats. Elles se déclinent dans plusieurs formats. Les brossettes interdentaires fournies avec la brosse à dents sonique sont destinées à l’évaluation, pour inciter l’utilisateur à les essayer. Un mode d’emploi détaillé est disponible sur le site www.curaprox.com. L’utilisation de la brossette doit être indolore, mais elle ne doit pas glisser trop facilement dans l’espace interdentaire. On doit la sentir vraiment. Il suffit d’effectuer un mouvement dans un sens, puis dans l’autre. Il est important de se faire conseiller par son dentiste ou son cabinet d’hygiène dentaire pour trouver le format adapté à chaque espace interdentaire. Certes, cela demande un peu de temps au début, mais c’est la seule façon d’avoir l’assurance d’employer les brossettes appropriées.

Et le dentifrice fourni?
CURAPROX enzycal est l’un des rares dentifrices à ne pas contenir de LSS ou Lauryle sulfate de Sodium . De ce fait, il ne mousse pas autant et adhère moins à la surface dentaire et à la muqueuse. Cela en fait un compagnon idéal pour la brosse à dents sonique. Le mélange salive-eau-dentifrice demeure fluide, ce qui favorise l’action hydrodynamique. Pour cette même raison, du fait de l’absence de LSS , le dentifrice CURAPROX enzycal n’irrite pas la muqueuse buccale, mais la renforce au contraire. Je ne peux que recommander l’utilisation de CURAPROX enzycal.

La brosse à dents sonique CURAPROX Hydrosonic fournit donc un kit complet pour l’hygiène buccale?
Oui. CURAPROX Hydrosonic est l’accessoire idéal pour un nettoyage irréprochable des dents, des gencives, de la langue et des muqueuses.

Merci, Monsieur le Professeur.

Professeur en médecine dentaire, U. P. Saxer est le fondateur de la première école d’hygiénistes dentaires en Suisse et directeur du Centre de prophylaxie de Zurich (PZZ). Depuis 1993, le professeur Ueli Saxer suit l’évolution des brosses à dents soniques. Peu à peu, il s'est laissé convaincre des avantages de cette nouvelle technologie. Plusieurs années durant, il a utilisé en alternance la brosse à dents ordinaire et la brosse à dents sonique avant d’être conquis.

Sur proposition de sa fille Claudia M. Saxer, docteur en médecine dentairedentiste en pédodontie et pour les adolescents, le professeur Saxer a mis en place en 2008 l’initiative «taskforce hydrodynamique sonique» avec Thomas Imfeld, professeur en médecine dentaire, et Hubertus van Waes, docteur en médecine dentaire. Cette taskforce se mobilise pour la création d’un label de qualité pour les brosses à dents à action hydrodynamique.

 


PRODUITS
Downloads
THÈMES
INSTRUCTIONS
sourire
Interviews