«De nombreuses personnes souffrent moins d’aphtes»

Kriens, le 20 février 2014 - La marque suisse Curaprox lance simultanément sur le marché trois pâtes dentifrices, toutes fabriquées en Suisse. Quelle sont leurs caractéristiques? Matthias Mütsch, Dr ès sciences naturelles EPFZ, qui en est leur concepteur, nous livre la réponse.

«De nombreuses personnes souffrent moins d’aphtes»

Matthias Mütsch, Dr ès sc. nat. EPFZ, responsable du département R&D de Curaden International SA, présente les nouvelles pâtes dentifrices en compagnie du propriétaire et CEO du groupe, Ueli Breitschmid (à droite).

Vous avez, en tant que responsable R&D de la société Curaprox International SA, développé de nouvelles pâtes dentifrices. Quelle sont leurs spécificités?
Les pâtes dentifrices forment une famille. Toutes ont en commun le fait de contenir un système d’enzymes qui renforce le mécanisme de défense naturel de la salive contre les bactéries. Nous attachons aussi beaucoup d’importance à ce que nos pâtes dentifrices ne contiennent aucun agent artificiel susceptible d’être nocif à la santé ou à l’environnement. Nous renonçons également et résolument au LSS (laurylsulfate de sodium). Ainsi qu’il a été récemment possible de le découvrir dans les médias, nos produits ne contiennent également aucune particule de plastique (microbilles).

Vous évoquez un système d’enzymes. De quoi s’agit-il?
Il s’agit du système lactoperoxydase, qui se compose de trois enzymes différentes qui interagissent entre elles. L’enzyme principale est la lactoperoxydase, une enzyme extraite du lait. Toutes ces enzymes existent aussi dans notre salive. Elles produisent des substances préjudiciables pour les bactéries présentes dans la bouche. En plus de l’effet résultant du nettoyage mécanique dû à la brosse à dents, les enzymes freinent l’action des bactéries et évitent ainsi la formation de caries.

Il ne doit pas être très facile de maintenir les enzymes en état de fonctionnalité. Comment faites-vous?
C’est juste. Des enzymes sont présentes en grand nombre dans notre corps et ont de multiples fonctions. Elles veillent à notre bon équilibre chimique. Comme elles sont instables, elles doivent être générées en permanence. Pour nous, le premier défi important a été d’utiliser des enzymes qui restent stables pendant toute la durée de vie d’une pâte dentifrice. Nous pouvons l’obtenir en utilisant diverses techniques. La structure de base des enzymes, les stabilisateurs, le choix du bon pH ainsi que l’absence d’oxygène jouent un rôle important. Il est aussi primordial de les ménager pendant tout le processus de production, car les enzymes étant des protéines, elles sont sensibles à la chaleur.

Vous dites que vos pâtes dentifrices ne contiennent pas de LSS. Quel est le problème du LSS?
Le LSS est l’un des agents moussants les plus éprouvés qui soit. De nombreux consommateurs attendent d’une pâte dentifrice qu’elle mousse. Le LSS répond à cette attente. Seulement, le LSS est aussi un émulgateur puissant qui peut déstabiliser les structures biologiques et même détruire les cellules de la muqueuse buccale. On pense aussi que le LSS est source de risque pour la formation d’aphtes. C’est une des raisons qui nous font renoncer à l’utiliser. Il existe d’autres agents moins nocifs et tout aussi bons. C’est vrai que notre pâte dentifrice enzycal ne mousse pas particulièrement. Mais les échos que nous en avons sont positifs: de nombreuses personnes assurent qu’elles ont moins d’aphtes, ou que celles-ci se résorbent nettement plus vite.

Le LSS est également un tensioactif puissant, donc un agent de nettoyage. On prétend que l’industrie l’utilise pour dégraisser des machines ou nettoyer des sols de garage recouverts d’huile. Est-ce vrai?
Je ne peux pas confirmer que le LSS soit vraiment utilisé dans l’industrie à de telles fins. Mais oui, le LSS est non seulement un bon émulgateur, mais aussi un très bon agent dégraissant. Le LSS peut être utilisé comme réactif chimique. Ses caractéristiques techniques le destinent à de nombreux usages. Je pense toutefois que son usage dans la cavité buccale est à modérer. Et lorsque l’on souffre d’irritations des muqueuses buccales, telles des aphtes, il faut essayer une pâte dentifrice sans LSS. Nombreux sont ceux qui s’en disent satisfaits.

Vous avez l’embarras du choix. Vous disposez désormais de trois pâtes dentifrices sans LSS dans votre assortiment. Quelles en sont les différences?
Nous proposons enzycal 1450, enzycal 950 et enzycal Zero. Ces désignations reflètent la teneur en fluorure de ces pâtes dentifrices. Enzycal 1450 contient 1450 ppm de fluorure (taux de concentration du fluorure), soit une concentration similaire à celle de nombreuses autres pâtes dentifrices. Elle est la pâte dentifrice standard de «Monsieur-tout-le-monde». Les enzymes renforcent l’effet du fluorure. Au cours des dernières décennies, le fluorure s’est révélé être un agent éprouvé contre les caries. Il faut aussi dire que le fluorure n’a rien de physiologique.

Et Enzycal 950?
Cette pâte dentifrice est notre propre recommandation. Sa teneur plus faible en fluorure se justifie pour les personnes soucieuses d’une hygiène buccale parfaite alliée à une bonne technique de brossage mécanique. Et justement, nos autres produits, comme nos brosses à dents ultra-douces et nos brossettes interdentaires, permettent d’atteindre cet objectif.

Et Enzycal Zero?strong
Exempte de fluorure, Enzycal Zero est une pâte dentifrice spéciale répondant à des besoins particuliers. La Zero est destinée aux clients qui, par principe, renoncent à l’utilisation du fluorure. Pour eux, le fluorure est un poison, et ils préfèrent utiliser uniquement des produits naturels. La Zero a été également conçue pour les patients qui optent pour des soins homéopathiques ou ne souhaitent pas utiliser une pâte dentifrice conventionnelle à cause des agents aromatiques. Cependant, je tiens à souligner que, sans fluorure, le risque de formation de caries est nettement plus élevé. Une très bonne hygiène buccale est indispensable. En outre, nous sommes aussi très fortement axés sur l’export, et notamment vers des pays qui, comme la Russie, ajoutent du fluorure à l’eau potable. Dans ces pays, nombreux sont ceux qui affirment que des pâtes dentifrices à base de fluorure ne sont plus nécessaires.

Vous avez choisi le fluorure de sodium et non le fluorure d’amine. Pourquoi?
Nous n’avons pas d’affinité avec le fluorure d’amine, contrairement à d’autres fabricants, et d’un point de vue scientifique, le type de fluorure utilisé est insignifiant. C’est pourquoi notre choix s’est porté sur le simple fluorure de sodium.

Curaprox est connu pour proposer des agents efficaces contre la gingivite, soit contre les inflammations des gencives. Or, aucune de ces pâtes dentifrices n’est conçue pour combattre la gingivite. Quelle en est l’explication?
Cela est dû à notre propre histoire. Nous avons focalisé notre attention sur la prophylaxie dentaire mécanique, qui préconise des aides au nettoyage comme les brosses à dents et les brossettes interdentaires. Cela découle du fait que le nettoyage mécanique est la seule méthode pour conserver des dents et des gencives saines. Il n’y a donc pas besoin de pâtes dentifrices, si ce n’est comme support de fluorure ou pour avoir un bon goût dans la bouche. Aucune pâte dentifrice ne peut empêcher la gingivite, contrairement aux brosses à dents, aux brossettes interdentaires et/ou au fil dentaire

Alors, pourquoi produire des pâtes dentifrices?
Il est agréable d’utiliser une pâte dentifrice, même si nombre d’entre elles contiennent des composants plus ou moins préoccupants, tels le LSS ou le Triclosan. Curaprox est le spécialiste de l’hygiène bucco-dentaire permettant aux patients de disposer de produits exempts de risques et inoffensifs. De plus, ils peuvent compter sur des améliorations concrètes que sont le système lactoperoxydase ou le choix du fluorure de sodium.

Pourquoi produisez-vous les pâtes dentifrices en Suisse?
Nous sommes une entreprise suisse et la reconnaissance de la qualité de notre industrie est importante pour nous. Nous exportons dans de nombreux pays et partout, la qualité élevée et spécifiquement suisse y est très appréciée. Pour nous, c’est un facteur essentiel de notre succès, surtout à l’étranger.


PRODUITS
Downloads
THÈMES
INSTRUCTIONS
sourire
Interviews